Un texte particulièrement intéressant : « L’oiseau à deux becs »

L’oiseau à deux becs : Sylvain Alzial

Illustrateur : Olivier Philipponneau

Cet article vous présente une analyse de l’album : L’oiseau à deux becs,  que nous avons construite lors de la dernière rencontre du groupe langage. L’analyse de ce texte vous dévoile une facette particulièrement importante de notre travail .Notre groupe comporte des collègues de maternelle, de cycle 2 et de CM.

Ce texte, qu’une de nos collègues avait apporté, nous a particulièrement intéressées .

Nous avons pu constater que la compréhension de ce texte dépendait pour beaucoup du développement de la pensée des enfants, qui évoluent suivant leur âge et l’accompagnement qu’on leur accorde.

Présentation de l’album

index     index-2

Cet album complexe oppose la raison et les sentiments primitifs, sous la forme de deux têtes pour un seul oiseau et un seul ventre .Le titre du livre  parle de deux becs pour un oiseau mais l’illustration situe ces deux becs sur deux têtes. Il y a donc confusion possible avec deux oiseaux siamois…

On peut analyser cette dualité des deux becs comme une lutte de pouvoir entre deux personnalités ou entre deux facettes d’une même personnalité. Suivant l’âge des enfants le ressenti sera donc très différent. Les enfants de maternelle vont rester imprégnés de leur perception des images et ils prendront les mots au premier degré. Il y aura donc matière à travailler les différences entre ce que raconte le récit et un vrai oiseau….

A partir du CP, les enfants peuvent commencer à comprendre la dualité des sentiments  chez une même personne et il y aura matière à rebondir sur ce que ce texte pourra évoquer pour eux.

Les illustrations en gros plan donnent à voir l’expression des deux têtes et situent parfois une connivence avec le texte , parfois une opposition. L’illustration qui montre le ventre de l’oiseau peut, par exemple, prêter à confusion au niveau de la place de la poire mangée par l’oiseau. Elle est située très à gauche et peut faire penser que c’est le ventre de l’oiseau de gauche…

Cet album travaille  une dualité des possibles et des sentiments sur plusieurs niveaux :

  • Difficulté à relier les deux becs cités dans le titre, qui pourraient se situer sur une seule tête,  avec les deux têtes dessinées qui peuvent faire penser à deux oiseaux.
  • Difficulté avec la poire située à gauche dans le ventre soi-disant commun. On peut penser qu’elle se situe dans le ventre de l’oiseau de gauche.
  • Difficulté à relier le réel, le vivant et ces deux têtes pour un seul oiseau .
  • Difficulté à faire comprendre l’opposition de sentiments chez un même personnage.
  • Difficulté à comprendre que le premier bec ne situe pas la conséquence : le fruit va le rendre malade lui aussi. Cela renforce l’idée de deux oiseaux distincts.

Cet album renvoie donc à une vraie complexité, une vraie richesse, pour mettre en lien toutes ces dualités .

Il peut se prêter à des lectures différentes suivant l’âge des enfants. Il peut être relu plusieurs fois dans l’année pour laisser du temps à l’évolution de la pensée et de la perception de cette histoire.

On peut aussi imaginer de ne pas montrer les illustrations et de commencer par la seule lecture du texte. Cela permettra une autre approche de l’histoire et une autre confrontation avec les illustrations qui donneront surement matière à débat…

Une grille d’analyse du texte : L’oiseau à deux becs

Texte : phrases complexes : « Cet oiseau les aimait tous » . Le mot Tous renvoie aux fruits nommés avant le dans le début de la phrase.

« Mangeait-il deux fruits à la fois ? Ou bien partageait-il le fruit en deux morceaux ? »

Deux opérations mentales différentes : séparer en deux, faire deux choses en même temps. Le mots : Fruit et Deux sont utilisés différemment et cela peut être difficile à comprendre.

« Rien de tout cela » Formulation très générale qui ne renvoie à aucun élément précis.

« Peu importe lequel de nous deux » Formule qui emploie des termes généraux et abstraits.

« Lorsqu’ils se prennent le bec pour le moindre petit grain…» Formule au second degré qui demande de comprendre le jeu de mots.

L’oiseau, Premier bec, Deuxième bec : trois sujets qui parlent d’un même oiseau…. Cela demande un changement de point de vue à chaque changement de sujet , tout en conservant une référence générale sur l’idée d’un seul oiseau.

Vocabulaire spécifique : Les sentiments : égoïste, jaloux, oisif, suffoquer, gémir

La nature : déguster des fruits délicieux, arbrisseau, oisillons

Illustrations : Gros plans de l’oiseau, des têtes– peu de décor.

Thème principal : C’est l’histoire d’un oiseau qui a deux personnalités. Chacune vit avec des sentiments différents .Elles vont s’opposer.

Personnages : Importance : un seul oiseau qui se divise en deux  personnalités.  C’est cette distinction du  tout et des parties qui va générer le cours du récit.

Evènements – chronologie : Unité de temps, de lieu, d’action, pas d’autre personnage.

Temps utilisés : Imparfait de narration ; passé-simple qui situe les actions ,évènements ou ressentis. Les dialogues entre les deux becs sont conjugués au présent.

Détails importants: Manger des fruits ; comment l’oiseau s’y prend ; fruits empoisonnés.

Évènement déclencheur : Sentiment de jalousie, d’égoïsme – fruits empoisonnés mangé par l’un  avec intention de nuire à l’autre.

Lien de cause à effet : la maladie pour les deux  qui est une conséquence non prévue par celui qui les mange.

Début : L’oiseau avec ses deux becs, évoqué mais pas vu sur les images si on n’a pas regardé la couverture du livre.

Fin : morale : Deux niveaux

  • Au niveau de l’histoire : nécessité du partage des fruits entre les deux becs et de vivre en paix.
  • Au niveau de la compréhension de la dernière page : généralisation à tous les oiseaux et à toutes les prises de bec….

Point de vue de l’auteur, connivence ? Généralisation de la dernière page .

Rapport texte/image : Connivence très forte et  à certains moments contradictoire : deux têtes alors qu’on parle d’un oiseau.

Spécificité : Mise en avant de sentiments différents par chacune des personnalités alors qu’il s’agit du même oiseau.

Opposition sentiments/ raison.

Opposition avec  le vivant : un oiseau ne peut avoir ni deux becs, ni deux têtes..

Développement de la pensée : Cet album demande de savoir changer de point de vue , tout en se raccordant à une référence principale : l’oiseau. Il suppose de pouvoir situer et combiner un rapport au réel et à l’imaginaire qui se complète ou s’oppose suivant le cours du récit. Cela ne sera possible le plus souvent  qu’à partir de la GS de maternelle.

L’histoire travaille le développement de sentiments universels : la jalousie, l’égoïsme, qui se perçoivent et s’analysent différemment suivant l’âge de chacun.

La perception d’un second degré dans la dualité sentiments/raison chez une même personne ne peut se comprendre qu’à partir de 7ou  8 ans et la compréhension du récit s’en trouve colorée.

L’analyse de textes

Nous avons passé plusieurs séances sur l’analyse de textes parce que nous cherchons à construire une grille d’analyse qui pourrait être utilisée pour tous les  albums . Cette rencontre nous a permis de constater à quel point une analyse est nécessaire avant la lecture d’un texte auprès des élèves.

Les albums lus en maternelle ou les textes lus par les élèves en primaire pourraient être analysés avant d’être abordés avec les enfants. Cela permettrait d’explorer les difficultés d’accès qui ne sont pas toujours perceptibles au premier abord. Nous avons tendance , en tant qu’adulte, à penser que certaines choses relèvent de l’évidence ou de la facilité d’accès. L’analyse de textes permet de voir que cela n’est pas si simple pour les enfants.

Nos rencontres dans le groupe langage ont permis de confronter des points de vue différents qui ont enrichi notre approche individuelle. Cela demande du temps mais cela favorise un rapport à la lecture et aux élèves plus ouvert, plus riche et plus intéressant . Cela nous motive pour continuer …

La  pédagogie Freinet se construit par la parole dans l’échange et la coopération ….

J’en profite pour vous signaler la parution d’une nouvelle page dans le bandeau latéral. Cette page vous présente un tableau récapitulatif de tous les articles du blog, rangés par rubriques, afin de vous donner une vision d’ensemble de ce qui est paru dans ce blog.

Si cet article vous a intéressé, n’hésitez pas à vous inscrire sur la News Letter pour recevoir une présentation des prochains articles. Vous pouvez aussi laisser un commentaire , poser des questions ou demander des renseignements.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s